La création de l’épicerie – Retour sur cette soirée historique !

Mercredi 24 janvier 2018, passage obligé chez le notaire pour officialiser la création de l’épicerie pour les membres fondateurs.

RDV chez le notaire

Après de longs mois de discussions intenses…

De longues soirées à plancher sur les statuts…

L’introduction et l’obtention du dossier « Vis mon village »…

Le choix du nom et du logo…

La création du compte bancaire (non non ce ne fut pas si simple que ça…)

Le jour J est enfin arrivé !

19h, c’est l’heure fixée par maître Coême, de Saint Nicolas pour la signature de l’acte de fondation. Tout le monde arrive à l’heure… ou presque car Cinzia n’est pas un super co-pilote apparemment.

Bref, 19h15, le notaire peut commencer ! Après un petit tour de table pour la vérification des identités et la remise des procurations pour les absents, Maître Coême nous explique les tenants et aboutissants d’une coopérative à finalité sociale.

Une société coopérative à finalité sociale

Concrètement, que signifie cette dénomination ?

Nous sommes une société coopérative, c’est à dire une société commerciale. Mais, le terme « finalité sociale » est très important car il nous impose certaines choses.

  • Le dividende sur le bénéfice distribué est fortement limité
  • Nous devons veiller à garantir le but social de l’entreprise. les coopérateurs de type A sont la pour ça…
  • En cas de cessation d’activité, le capital restant doit être donné à cédé à d’autre société dont le but est social également.

En créant ce type de société, le but n’est clairement pas de nous enrichir ! Il s’agit plutôt de promouvoir un nouveau modèle de société, de revenir à des valeurs démocratiques qui ont malheureusement tendance à disparaître de nos jours.

En effet, dans nos statuts, nous partons sur l’idée maîtresse de « un coopérateur = une voix ». Peu importe le nombre de parts qu’un coopérateur possède, il n’aura qu’une voix à l’assemblée générale. le principe démocratique, si cher à nos yeux, est donc entièrement respecté !

Finalité sociale ?

Nous en distinguons deux :

  • donner accès à des produits de qualité à un prix juste, tant pour le consommateur que pour le producteur
  • recréer du lien social dans le village. La création de l’épicerie doit permettre aux voisins de se rencontrer. les assemblées générales seront d’ailleurs l’occasion d’un moment convivial entre tous les coopérateurs!

La signature de l’acte

Après toutes ces explications, le moment tant attendu est arrivé. tour à tour, les fondateurs signent l’acte de constitution… L’aventure peut commencer !

création de l'épicerie Au top'in en Bourg